Cercle Généalogique Poitevin
Les adresses du cercle La page d'accueil d'herage.org

Antenne d’Île de France

 

Réunion du 7 février 2004 à la Bibliothèque Généalogique de Paris

 
Serge Picault ouvre la séance à 15 heures. 35 personnes se retrouvent dans la grande salle dont 2 nouveaux adhérents, deux conjoints et une non-adhérente. Ceux qui viennent pour la première fois se présentent : Sylvie a déjà des cousins au CGP et Jean-Paul devrait en trouver bientôt !
Marie-Paule transmettra à Robert Gros les demandes concernant le Livret d'accueil du CGP-Paris.
Serge Picault nous communique un certain nombre d’informations :
          En 2003, le nombre de présents aux réunions totalise 131 personnes.
          La participation du CGP à la Biennale 2004 est confirmée; celle-ci se déroulera les 10.11 et 12 décembre prochains. Est prévu un regroupement des associations voisines sous l'enseigne "Union Généalogique du Poitou-Charentes" dont Thierry Chestier est le Président. La réunion du cgp-paris du 9.10.2004 sera consacrée à la préparation de cette Biennale.
          Des nouvelles du siège à Poitiers : le local a été rénové (plancher en bois…), la consultation informatique est déormais possible, les permanences sont inchangées (voir Hérage).
          Les relevés de 150 nouvelles communes seront disponibles à la Bibliothèque Généalogique dans une quinzaine. Il reste encore une vingtaine de communes qui ne sont pas relevées.
          L'AG aura lieu le 10 avril 2004 à St Gervais-les-Trois-Clochers, .avec visite du château de Scorbé et du musée des Échecs.
          Le WE d'échanges du CGP aura lieu les 25 et 26 septembre 2004 à Nieuil l'Espoir.
Nous essayons d'organiser les prochaines réunions de l'antenne d'après quelques thèmes sohaités.
          Le samedi 3 avril 2004, Pierre Lancereau parlera d'Aliénor d'Aquitaine.
          Le 12 juin 2004, Colette Bouriault présentera "l'école dans le Poitou d'avant-guerre".
          Le 9 octobre 2004, Andrée Touret devrait parler "des jours d'Angles" ; Françoise Aucher interviendra aussi à propos des "petits métiers disparus". S'ajoutera la préparation de la Biennale.
          Le samedi 12 février 2005, Yvette Dupuis-Bourumeau évoquera " la baronnerie de Morthemer".
          Des idées : "le moulin de Trompe-souris" de Moulismes.
 
Après ces longs échanges, la parole est donnée à Michel-Léon Jozeau qui nous présente ses « cahiers généalogiques » personnels. Membre 1011 du CGP, il est aussi responsable de l'antenne parisienne de l'A.G.C.  Michel nous relate l'histoire consignée dans des cahiers personnels, très précieux par leur ancienneté et leur rareté. Les ascendants Jozeau se retrouvent dans les Deux-Sèvres et sur Civray. Michel dit son plaisir d'avoir retrouvé sur le stand de l'exposition généalogique de Limoges un cousin qui exposait une roue concernant sa famille. Après son exposé, Michel déploie l'arbre généalogique descendant de sa famille qui regroupe 15 générations de 1520 à 1930. Voici le texte qu'il a écrit pour résumer son intervention.
Certaines familles disposent de leur histoire écrite au fur et à mesure des temps. Cette façon de procéder devrait apporter plus d'exactitude. J'ai eu la chance d'hériter d'archives familiales rassemblées par mon grand-père puis par mon père d'après des notes et documents personnels.
La prudence voudrait que ces documents soient reproduits à plusieurs membres de la famille n'habitant pas sous le même toit. La disparition de cahiers généalogiques existe sous différentes formes : rejet à la poubelle par personne n'en voyant pas l'intérêt, à l'occasion de déménagements, par incendie, vol etc. Il y a des sources d'information impossibles à reconstituer. Il vaudrait donc mieux noter la constitution de la famille et où l'on peut éventuellement trouver des archives. Il semble qu'on oublie facilement la notion de "paroisse" pour la période de "l'ancien régime" et la recherche par les femmes fait que le changement de patronyme est un frein pour aller de l'avant. Ce qui fait gagner beaucoup de temps est de consigner pour chaque individu son patronyme, les prénoms, les dates, naissances, parrains, marraines, mariages, témoins, sépultures, professions, les présents lors des évènements familiaux et des notes intéressantes sur les personnes. Enfin, le dépôt des généalogies personnelles peut avoir lieu sous certaines conditions dans les "Archives départementales".
Une petite discussion s'engage entre les participants à propos de la conservation et de la diffusion de ces documents très précieux qui constituent le résultat de nos recherches. Nous remercions tous Michel Jozeau de nous avoir présenté ses recherches et montré de beaux documents.
 
Rappel des prochaines rencontres 2004 : les samedis 12 juin, 9 octobre et les 10-11-12 décembre 2004 à la Biennale. Pour 2005 : les12 février, 16 avril, 18 juin, 15 octobre et 19 décembre.
Marie-Paule Carbone   CGP 867

[Blog]  - [Accueil] - [Le Cercle] - [Antenne] - [Histoire] - [la Vienne] - [Outils] - [Adhérents]  
Copyright © 2002-2017 (Cercle Généalogique Poitevin) Mise à jour le 22 juin, 2004